Besoin de la culture en azote (B)

Correspond à la quantité d’azote absorbé par la culture entre l’ouverture et la fermeture du bilan. On néglige généralement la quantité d'azote absorbé à l'ouverture du bilan, sauf pour le colza d ’hiver

Selon la nature de la culture concernée, on se situe dans l ’un ou l ’autre des deux cas suivants pour le calcul du besoin de la culture en azote :

Céréales, Oléagineux : la quantité d ’azote absorbé à la récolte est proportionnelle au rendement obtenu. Pour estimer Pf, il faut décider d ’un rendement espéré pour la culture que l ’on souhaite fertiliser ; c ’est l’objectif de rendement. Connaissant cet objectif de rendement, on calcule les besoins de la culture à partir d ’un abaque 

 

Espèces récoltées en phase végétative : la quantité d ’azote absorbé est indépendante du niveau de production. Le besoin en azote de ces espèces est donc un chiffre moyen, validé dans les zones de production des cultures considérées. On prend alors directement un objectif d ’absorption d ’azote par unité de surface à partir d ’un abaque.

Abaque de calcul de B pour les céréales et oléagineux :

Culture

B
Blé tendre d'hiver 3.0 kgN/q
Orge d'hiver 2.4 kgN/q
Seigle 2.3 kgN/q
Blé tendre de printemps 3.0 kgN/q
Orge de printemps 2.2 kgN/q
Blé dur 3.5 kgN/q
Avoine 2.2 kgN/q
Colza (attention !) 6.5 kgN/q
Maïs grain (<100 q/ha) 2.3 kgN/q
Maïs grain (>100 q/ha) 2.1 kgN/q
Maïs fourrage 14 kgN/tMS
Lin fibre 10 kgN/tMS
Lin graine 5.0 kgN/q
Tournesol 4.5 kgN/q

 

Abaque de calcul de B pour les espèces récoltées en phase végétative :

Culture

B
Betterave sucrière 220 kgN/ha
Pomme de terre consommation 220 kgN/ha
Pomme de terre fécule 250 kgN/ha
Pomme de terre plant 200 kgN/ha
Endive 110 kgN/ha
Chicorée 200 kgN/ha
Carotte petite 120 kgN/ha
Carotte grosse 180 kgN/ha
Epinard 250 kgN/ha
Oignon 160 kgN/ha

 

som.jpg (2001 octets) princip.jpg (1817 octets) equa.jpg (1890 octets) savoir.jpg (2399 octets)

 

 

Cas du colza d'hiver

Pour cette culture, la quantité d'azote absorbé en sortie d'hiver (date d'ouverture du bilan) varie de 5 à plus de 100 kgN/ha. Il existe une liaison étroite entre les quantités d'azote absorbé et de biomasse produite en sortie d ’hiver. Cela a permis d ’établir une grille d ’estimation visuelle de la biomasse, proposée par le CETIOM, permettant d'estimer la quantité d'azote absorbé en sortie d'hiver. On estime alors B par la différence entre les besoins du peuplement et la quantité d'azote absorbé en sortie d'hiver.