Vers la page d'accueil plan du site liens utiles bibliographie
Outils agricoles Techniques culturales Thèmes transversaux
Accueil > Outils agricoles > Semis et plantation > Repiqueuse
 
Repiqueuse
 
Principe d'une planteuse à disques convergents
(Schéma : Cemagref)
Principe d'une planteuse à roues et pinces
(Schéma : Cemagref)
Principe d'une planteuse à courroies
(Schéma : Cemagref)
Schéma d'une planteuse automatique de mini-mottes
(Schéma : Cemagref)
 
Les planteuses-repiqueuses de plants

Les repiqueuses de plants sont des machines d'assistance à la plantation servies manuellement et capables de placer correctement les plants dans le sol en respectant le plus possible les parties fragiles de la jeune plante (racines, tiges, feuilles).

Il s'agit en général de machines attelées au système trois points du tracteur, portées en transports et reposant sur leurs propres roues au travail. Elles comportent un bâti supportant 1 à 6 éléments planteurs, correspondant à autant de postes assis, permettant à quelqu'un d'alimenter manuellement le mécanisme de distribution correspondant. Selon les végétaux à planter et les machines, la vitesse peut aller de 1000 à 2500 plants par homme et par heure. Ces matériels sont polyvalents et permettent de mettre en terre différents végétaux, à racines nues ou en mottes.

Des dispositifs complémentaires peuvent y être associés (arrosage localisé, apport d'engrais, dérouleur de lignes d'irrigation, etc.)

On distingue différents systèmes de distribution :

Les distributeurs circulaires à disques convergents

Chaque module de distribution et de mise en terre comprend un rouleau plombeur avant, un corps sillonneur, un distributeur à disques rotatifs convergents, deux roues convergentes de rappuyage et des griffes pour la mise en forme de la surface du sol.

Le serveur dispose les plants dans l'entrure des disques, racines vers l'extérieur. Les disques en matériau souple pincent légèrement le plant et l'entraînent dans le fond du sillon. Le plant est alors relâché par la divergence des disques et positionné par les roues de rappuyage.

Afin d'améliorer la régularité de la plantation et l'ergonomie du poste de travail, il existe des planteuses à disques alimentées par un convoyeur intermédiaire à godets: le serveur pose alors ses plants dans les godets qui défilent en face de lui, sans avoir besoin de se courber.

Les distributeurs à roues et à pinces

Chaque distributeur présente une roue munie de pinces périphériques en nombre variable. La rotation de la roue distributrice est assurée par une roue porteuse, à vitesse proportionnelle à l'avancement. Des cames maintiennent les pinces ouvertes ou fermées selon leur position par rapport au sillon (s'ouvrent pour recevoir le plant, se resserrent légèrement pour le maintenir et enfin le libèrent au moment où les roues de rappuyage le maintiennent en terre.

Les distributeurs à courroies

Ces machines sont utilisées pour le repiquage de plants maraîchers ou forestiers, à racines nues. Un serveur place manuellement les plants dans les encoches de la courroie d'alimentation. Cette courroie conduit les plants entre les courroies du convoyeur de plantation. Deux courroies parallèles saisissent les plants et les conduisent en position verticale dans le sillon, refermé par deux roues plombeuses convergentes.

Les planteuses automatiques de mini-mottes

Ce sont des machines tractées ou automotrices, conçues pour la plantation mécanique de mini-mottes contenues dans des plateaux conteneurs.

Les éléments de plantation peuvent être écartés par coulissement sur le châssis de base ; leur entraînement est assuré par une boite de vitesse entraînée par les roues avant de la machine.

  • La tête d'alimentation automatique est conçue pour être alimentée par des plateaux d'un format inférieur ou égal à 400x600x60 mm. Le serveur introduit 2 plateaux sur le rail de guidage. Un système positionneur assure les mouvements horizontaux et verticaux des plateaux. Les mottes sont éjectées 3 par 3 par des poussoirs et transférées par des pinces vers les godets de l'unité de plantation.

  • L'unité de plantation comporte une chaîne sans fin portant des godets ouvrant qui reçoivent les mottes. Un disque de retournement reçoit les mottes déposées par les godets puis, elles sont saisies par un disque de plantation et enfin lâchées en synchronisme avec deux roues tasseuses qui assurent le rappuyage.


Dernière mise à jour le : 2/05/12 - Auteurs et crédits - AgroParisTech