Vers la page d'accueil plan du site liens utiles bibliographie
Outils agricoles Techniques culturales Thèmes transversaux
Accueil > Outils agricoles > Semis et plantation > Semoir en ligne
 
Semoir en ligne
 
Semoir en ligne
(photo : John Deere)
 
 
 
 
Utilisation
Les semoirs en ligne (ou multigraines, ou semoirs à céréales) sont des outils permettant le semis régulier en lignes équidistantes et à profondeur uniforme de presque toutes les graines utilisées en grande culture
Fonctionnement

On distingue les semoirs semi-portés, traînés (dont le poids est plus important, la trémie peut être de plus grande capacité), ou intégrés à un outil de travail du sol.

L'acheminement des graines entre les organes de distribution et les socs d'enterrage peut se faire soit par gravité, soit par flux d'air dans des tuyaux d'alimentation flexibles. Dans ce deuxième cas, la largeur semée peut être plus importante que celle de la trémie. 

Description des éléments constitutifs

Trémie

Il s'agit du réservoir qui communique avec les organes de distribution et dans lequel se trouvent les graines à semer. Pour les semoirs avec écoulement par gravité, elle est de section trapézoïdale, et a une capacité de 100 à 200L par mètre de largeur de semis. Les orifices d'alimentation des organes de dosages peuvent être obstrués par des vannes coulissantes pour supprimer l'alimentation de certains doseurs.
Les semoirs avec transport pneumatique possèdent une trémie en forme de cône ou de pyramide.

Organes de distribution

Ils permettent une grande régularité des semis et peuvent être utilisés pour différents calibres de semences.
Les semences sont dosées par une série de cylindres soit à cannelures (droites ou hélicoïdales) soit à ergots, qui tournent dans des boîtes de distribution. Pendant la rotation des cylindres, les graines sont entraînées au fond des boîtiers jusqu'aux tubes de descente. On règle le débit en modifiant la vitesse de rotation, mais aussi en adaptant la largeur utiles des cannelures (pour les cylindres à cannelures).
Les semoirs à transport pneumatique sont équipés d'une distribution centralisée par rouent à cellules doseuses : ce système est constitué d'une roue à cellules dont l'étanchéité est assurée par une brosse en nylon dans la partie supérieure et une languette en caoutchouc dans la partie inférieure.

Tubes de descente

Ils assurent la liaison entre les organes de distribution et les organes d'enterrage

Organes d'enterrage et de recouvrement

Les organes d'enterrage ouvrent des tranchées, de profondeur déterminée, variant en fonction de la nature du sol et du type de semence. On distingue trois types d'organes de mise en terre : le soc, le disque simple (permettant de travailler sans bourrage, conseillé pour le semis direct et en cas d'association du semoir aux outils de préparation du sol) et le disque double (recommandé en terrain insuffisamment préparé ou encombré de résidus de récolte).
Les organes de recouvrement referment le sillon derrière les socs ou les disques. Ils sont en général constitués de dents souples, soit double dent fixée sur le soc, soit herse à deux rangées de dents droites à ressorts (le plus utilisé), soit herse à doigts flexibles, (adaptée aux semis encombrés de débris végétaux).

Equipements accessoires

  • les effaceurs de traces : ce sont des dents vibrantes adaptées à l'avant du semoir, relevant la terre tassée par les roues du tracteur et permettant ainsi à l'organe d'enterrage suivant de tracer un sillon
  • le dispositif de traçage : tous les semoirs multigraines possèdent des traceurs latéraux qui marquent des lignes que le tracteur suivra au prochain passage. Il s'agit de disques montés sur des bras réglables.
  • le système de jalonnement : le jalonnement consiste à ménager des espaces non ensemencés en vue des traitements ultérieurs (épandage, pulvérisation). Il est assuré par la fermeture ou le débrayage des distributeurs correspondant. Ce fonctionnement est aujourd'hui automatisé et programmé. des disques traceurs permettent de repérer les lignes non ensemencées avant la levée.
  • les équipements de contrôle électronique : le débit,  la profondeur de semis et le jalonnement peuvent être contrôlés par des équipements électroniques.
Les réglages
  • le contrôle du débit : la quantité semée à l'hectare est réglée en fonction de tableaux de débit renseignant, pour chaque espèce de graine la position des vannes d'alimentation et les réglages propres à l'organe doseur. Une fois le semoir préréglé, on opère un contrôle. 
    Un équipement électronique de contrôle est adaptable sur certains types de semoirs. Il se place la sortie de l'un des organes distributeurs : un petit ventilateur projette les graines sur une plaques dont les oscillations, transformées en impulsions électriques sont envoyées dans une console de contrôle. Un  microprocesseur dans lequel on a introduit la quantité à l'hectare calcule le débit instantané et peut corriger, si nécessaire, la vitesse de l'arbre de distribution.
  • l'écartement des lignes de semis : il s'obtient en déplaçant les bras de fixation des socs d'enterrage.
  • la profondeur de semis : une commande centralisée peut modifier la position de tous les organes d'enterrage, ajustant la profondeur pendant le travail, selon la nature du terrain. Une commande individuelle permet également d'exercer par exemple une pression plus forte sur les organes travaillant dans le passage des roues du tracteur.
  • les traceurs : il s'effectue en général par rapport aux organes d'enterrage extérieurs, et se calcule grâce à la largeur de travail(L), l'écartement entre les ligne(E), la voie du traceur(V).

distance traceurs-organes extérieurs d'enterrage = (L+E-V)/2  

  • le dispositif de jalonnage : l'intervalle des passages non ensemencés dépend de la largeur du semoir, de celle du pulvérisateur et de celle de l'épandeur. 

Dernière mise à jour le : 2/05/12 - Auteurs et crédits - AgroParisTech