Vers la page d'accueil plan du site liens utiles bibliographie
Outils agricoles Techniques culturales Thèmes transversaux
Accueil > Outils agricoles > Semis et plantation > semoir monograine ou de précision
 
Semoir
monograine
 
Elément semeur
(Photo : Kuhn)
Semoir à distribution mécanique
(Photo : Rau-Kleine)

Semoir à distribution pneumatique (déplié et replié)
(Photo : Kuhn)
Trémie supplémentaire centralisée pour les traitements fertilisants ou phytosanitaires
(Photo : Kuhn)
 
Utilisation
Les semoirs monograines ou semoirs de précision permettent de disposer les graines une à une en ligne à un espacement régulier préalablement défini. Ils sont utilisés pour des cultures d'inter-rang supérieur à 25 cm et nécessitant un dépôt de graines précis, telles que les betteraves, le maïs, les haricots, le pois, le tournesol ... mais aussi les cultures maraîchères et florales. La classification des semoirs monograines tient compte du mode de distribution des graines (mécanique ou pneumatique). Les semoirs pneumatiques sont les plus répandus en raison de leur bonne adaptation à toute taille de graines.
Fonctionnement
Ne sont explicités ici que les semoirs de précision multi-trémies qui sont les plus fréquents : chaque rang est alimenté en graines par une trémie individuelle reliée à ses propres organes de distribution, d'enterrage et de rappuyage.

Les graines, stockées dans la trémie, sont déposées à la profondeur désirée dans un sillon par les organes de distribution (disques alvéolés, injecteurs..) sous l'effet de la gravité ou d'une assistance pneumatique. Avant l’ouverture du sillon par le soc (ou plus rarement par un disque), une roue avant éventuellement dotée d’un chasse motte se charge de niveler le lit de semences. Sitôt le dépôt de la graine par le soc effectué, des rouleaux situés à l’arrière rappuient le sol (pour assurer un bon contact graine-sol) et referment le lit de semences, en ramenant la terre écartée par le chasse-motte. Pour assurer la régularité de la profondeur de semis, les éléments semeurs sont reliés au châssis par un parallélogramme déformable demeurant toujours parallèle au sol.
Les différents types de semoirs

Semoir à distribution
mécanique

Semoir à distribution pneumatique

Mécanismes de distribution des graines

La sélection des graines est purement mécanique.

En tournant, des disques (horizontaux, verticaux ou obliques) munis d'alvéoles de la taille des graines à semer, se chargent de graines qu'ils amènent au niveau du soc où elles sont relâchées par gravité.

Les distributeurs à disques verticaux sont les plus fréquents :

(Schéma : ITCF)

La sélection des graines est toujours assistée pneumatiquement.

  • distribution par dépression: les graines sont aspirées de la trémie par dépression et plaquées sur les perforations d'un disque mobile. Lorsque ce disque arrive au niveau du sol, la dépression cesse pour libérer les graines.
  • distribution par surpression : de l'air sous pression est utilisé pour plaquer les graines une à une dans les entonnoirs périphériques d'un disque vertical en rotation. L'expulsion au point bas est assistée par un doigt éjecteur.

Utilisations

  • betteraves (semences enrobées)
maïs, colza, tournesol, pois....

Avantages

  • coût réduit
  • simple, robuste
  • peu sensible à la calibration des graines
  • bonne régularité de placement

Inconvénients

  • calibrage des semences nécessaire
  • risque d'irrégularités de placement
  • réglage délicat
  • étanchéité du système pneumatique à contrôler

Se sont développés également des semoirs monograines polyvalents, pouvant être utilisés aussi bien pour les semis de précision que pour les semis de céréales effectués traditionnellement avec des semoirs en lignes, puisqu'un moindre nombre de graines semées contribue au maintien des rendements et à une réduction des charges pour l'agriculteur.

Les accessoires
  • dispositif de traçage : des disques montés sur des bras dans le prolongement du semoir marquent le sol pendant le semis pour indiquer la trace à suivre par le tracteur lors du passage suivant.
  • fertiliseurs/microgranulateurs : une fertilisation ou une distribution d'engrais peut être opérée simultanément au semis en adaptant un dispositif supplémentaire à l'avant ou à l'arrière du tracteur.
  • contrôleur de semis électronique : des consoles modernes sont capables d'indiquer le nombre de graines semées par rangs, la population à l'hectare, la vitesse de semis, le rendement horaire...
Réglages
  • écartement des lignes de semis : en fonction de l'espèce semée, la disposition sur le châssis et le nombre d'éléments semeurs peut être modifié.
  • densité de semis : la vitesse de rotation et le nombre d'alvéoles des organes de distribution sont variables.
  • profondeur du semis : est ajustable par la position du soc, des roues avant ou arrière de l'élément semeur.
  • réglages des traceurs : D=(E(N+1)-V)/2, avec D=distance entre le disque traceur et l'axe du dernier élément semeur; N=nombre d'éléments semeurs, V=voie avant du tracteur (distance entre l'axe des roues avant), et E=écartement entre éléments semeurs.

Dernière mise à jour le : 2/05/12 - Auteurs et crédits - AgroParisTech