Vers la page d'accueil plan du site liens utiles bibliographie
Outils agricoles Techniques culturales Thèmes transversaux
Accueil > Outils agricoles > Irrigation > Rampe et pivot
 
Rampe & Pivot
 
Pivot mobile
(Photo : Landsay)
 
 
Couverture partielle
(Source : Cemagref)
Couverture totale
(Source : Cemagref)
Couverture intégrale
(Source : Cemagref)
 
Utilisation
Ce matériel est utilisé pour l'irrigation par aspersion, consistant à reproduire la pluie naturelle. Suivant leur disposition sur la parcelle, la couverture est dite partielle, totale, ou intégrale.
Constitution
Il existe plusieurs types d'asperseurs:
  • les micro-asperseurs : ce sont de petits asperseurs à jets rotatifs constitué d'une buse fixe et d'un cône en rotation qui anime le jet.
  • les asperseurs à bras oscillants : ce sont les plus courants. Ils se composent d'un corps principal monté sur pivot portant des buses calibrées, et un bras oscillant assurant la rotation de l'appareil.
Micro-asperseur Asperseur à bras oscillant

(Source : Cemagref)

Une rampe d'arrosage, constituée d'éléments de tubes à raccords rapides, porte des asperseurs (mono ou double-buse) qui ont pour rôle d'éclater un jet d'eau sous pression en fine gouttelettes. Le diamètre des buses détermine pour une pression donnée, le débit de l'asperseur, la portée du jet et la répartition de l'eau le long du jet (ou pluviométrie). Comme la pluviométrie a tendance à diminuer en s'éloignant de l'asperseur, il est recommandé de disposer les asperseurs de manière à obtenir des recouvrements de jets. Un porte-rampe ou canalisation d'amenée installée en bordure de parcelle assure l'alimentation en eau des rampes.

Le système pivot d'irrigation consiste en un appareil automatique d'irrigation arrosant un cercle ou une portion de cercle. Des tours, pylônes, alimentées par un moteur électrique se déplacent sur des roues et entraînent dans leur déplacement la rampe d'irrigation.
Les différents types de couverture

Couverture partielle

Les asperseurs sont disposés le long d'une rampe mobile, qu'il faut régulièrement déplacer manuellement pour irriguer l'ensemble de la parcelle. Ce système, demeurant très exigeant en main-d'oeuvre, a disparu au profit de rampes mobiles supportées par des pylônes à déplacement latéral automatique. Les déplacements en rotation restent cependant les plus fréquents.

Couverture totale

Un réseau de rampes couvrant toute la superficie à arroser est installé en début de campagne, et seuls les asperseurs sont déplacés manuellement après que la dose d'eau prévue ait été apportée sur une bande de la parcelle.

Couverture intégrale

La parcelle à irriguer est recouverte d'un réseau de rampes, chacune étant équipée d'autant d'asperseurs que nécessaire pour irriguer toute la superficie. Ni rampe, ni asperseurs sont déplacées en cours de campagne, seules des vannes situées au départ de chaque rampe sont ouvertes et fermées manuellement voir automatiquement. Une telle installation supprime la main-d'oeuvre mais coûte cher en investissement.

Réglages

Implantation des asperseurs : Ils peuvent être disposés en carré (ex: 18m x 18m), rectangle (ex : 18m x 24m) ou triangle, cette dernière disposition étant préconisée en cas de vent.

Dimensionnement de la rampe : Est déterminé à l'aide d'abaques tenant compte de la pente, de la pression, du débit, de l'écartement des asperseurs...

Débit des asperseurs : Exprimé en m3/h, il est déterminé à partir d'abaques de l'arroseur en fonction de la ou des buses utilisées sous une certaines pression.

Dose apportée : Hauteur d'eau en mm apportée à chaque arrosage. Sa valeur est choisie par l'agriculteur.

Pluviométrie horaire : P = ( 1000 q ) / ( e x e ) avec :
- P, pluviométrie horaire en mm/h,
- q, débit de chaque asperseur en m3/h,
- e, espacement des asperseurs en m,

Durée de chaque poste d'arrosage : t = D / P avec :
- t, durée des postes d'arrosage en h,
- D, la dose d'eau apportée en mm,
- P, le pluviométrie horaire en M3/h.


Dernière mise à jour le : 2/05/12 - Auteurs et crédits - AgroParisTech