Vers la page d'accueil plan du site liens utiles bibliographie
Outils agricoles Techniques culturales Thèmes transversaux
Accueil > Outils agricoles > Récolte > Faneuse
 
Faneuse
 
Faneuse Claas
(Photo : Claas)
Faneuse Qiuvogne
(Photo : Quivogne)
Faneuse repliée pour le transport
(Photo : Quivogne)
 
Fonction
Le fanage intervient juste après la coupe et complète l'action du conditionnement (réalisé par les faucheuses-conditionneuses) s'il a eu lieu. Il consiste à soulever délicatement et à étaler, à plusieurs reprises pendant quelques jours, le fourrage laissé au sol par la faucheuse. La capacité de séchage de la matière sous l'action du soleil et du vent s'en trouve alors renforcée. (L'andainage est très souvent associé au fanage, cf. fiche andaineuses).
Principe de fonctionnement
Semi-portées ou traînées, les faneuses, matériels légers, n'exigent que peu de puissance de la prise de force du tracteur, et sont capables de travailler sur une largueur de 3 à 5 m.

 

Les différents types de faneuses

Faneuses rotatives

Désignées également sous l'appellation "toupies" ou "pirouettes", ces faneuses éparpillent le fourrage grâce à des rotors, au nombre de 4 à 8, tournant en sens inverse deux à deux et portant des bras munis de dents flexibles presque verticales. Les rotors sont rattachés à un châssis pouvant être articulé avec des roues de jauges, de manière à épouser parfaitement les dénivellations du terrain.

Faneuses-andaineuses

Ces machines fonctionnement selon les mêmes principes que ceux décrits ci-dessus, mais elles comportent seulement 2 ou 4 rotors dont les bras peuvent fonctionner en fanage ou en andainage: au cours d'un tour, les fourches sont d'abord verticales pour râteler le fourrage, puis s'inclinent libérant ainsi le fourrage qui se dispose en andain.

Réglages
  • Largeur d'éparpillement : En jouant sur l'angle du plan de travail des rotors, le fourrage est éparpillé sur une distance plus ou moins large.
  • Vitesse de rotation : Elle doit être ajustée en fonction du type de produit récolté (elle peut être plus importante pour les graminées que les légumineuses dont les feuilles sont plus fragiles.)

Dernière mise à jour le : 2/05/12 - Auteurs et crédits - AgroParisTech