Vers la page d'accueil plan du site liens utiles bibliographie
Outils agricoles Techniques culturales Thèmes transversaux
Accueil > Outils agricoles > Récolte > Faucheuse
 
Faucheuse  
 
Faucheuse à tambours "Corto"
(Photo : claas)
Schéma de principe d'une coupe par lacération
(Photo :Claas)
Système de conditionnement (rotor à doigt) sur une faucheuse à disques
(Photo : Claas)
Faucheuse à tambours portée
(Photo : Quivogne)
Faucheuse-conditionneuse-andaineuse
(Photo : John Deere)
 
Fonction
Les faucheuses réalisent la première étape de la récolte des fourrages : la coupe. Elles coupent les fourrages à la base de leurs tiges le plus nettement possible et laissent le produit en vrac sur le sol ou le plus souvent le disposent en lignes appelées andains. Les organes de fauche peuvent être placés en position avant, arrière voire latérale, et sont animés par la prise de force du tracteur.
Eléments constitutifs fonctionnement

Système de coupe

       Coupe par sectionnement (ou "coupe avec appui") :

Elle est réalisée par une barre de coupe qui se compose :

  • d'une lame de coupe ou scie: partie mobile munie de sections tranchantes et animée d'un mouvement rectiligne alternatif.
  • d'un porte-lame ou "barre support" : partie fixe munie de doigts dans laquelle vient coulisser la lame de coupe. Elle peut atteindre 3 à 4 m de large et glisse sur le sol grâce à 2 sabots. Une des extrémités du porte-lame supporte la planche à andain, qui sépare le fourrage sur pied du fourrage coupé.
Il existe aussi des barres à double lame (barre "Busatis") : La coupe résulte du mouvement de deux lames (dépourvues de doigts) glissant l'une sur l'autre. L'avantage de ce dispositif est de réaliser une coupe plus franche, diminuant les risques de bourrage et n'affectant pas la qualité du travail même en présence de végétation dense et ligneuse. La vitesse de travail est par ailleurs plus élevée qu'avec les barres de coupe classiques.
       Coupe par lacération ("coupe sans appui") :

Cette coupe, moins franche que la coupe par sectionnement, est réalisée par des éléments rotatifs (tambours, ou assiettes) munis de couteaux.

Système de conditionnement

Conditionner les tiges signifie les écraser afin d'accélérer l'évaporation de l'eau qu'elles contiennent (jusqu'à 80%) et qui est défavorable à leur bonne conservation. Les faucheuses sont le plus souvent équipées d'un dispositif conditionneur qui peut se composer soit de 2 rouleaux nervurés qui plient et éclatent les tiges, soit d'un rotor à doigts qui happent le fourrage coupé et l'entraîne contre un peigne. Lors de cette opération les feuilles ne doivent pas être altérées.

Les différents types de faucheuses

Faucheuses alternatives (faucheuses à barre de coupe)

Elles effectuent une coupe par sectionnement. Bien qu'elles permettent une coupe franches, leur vitesse de travail est relativement lente (5 à 8 Km/h) et elles ne sont pas adaptées aux terrains caillouteux ou mal nivelés...

Faucheuses rotatives à tambours

Elles possèdent des tambours en guise d'organes de coupe et réalisent une coupe par lacération. Ces machines ont supplantées les précédentes en raison de leur vitesse de travail élevée (12 à 15 Km/h) sans bourrage.

Faucheuses-conditionneuses

Les faucheuses peuvent être équipées d'un système de conditionnement afin d'effectuer la coupe et le conditionnement en une seule opération.

Faucheuses-conditionneuses-andaineuses

Ces machines réalisent à la fois fauchage, conditionnement et andainage. Les versions automotrices à coupe frontale dotées d'un rabatteur à peigne, sont utilisées sur les gros chantiers en raison de leur puissance permettant une coupe très large à grande vitesse. (Cf. fiche andaineuses).

Les réglages
  • hauteur de coupe : eIle s'obtient par action sur les sabots pour les faucheuses alternatives, ou par action sur une manivelle à vis (pour les faucheuses rotatives).
  • orientation et longueur de l'andain (pour les faucheuses-conditionneuses-andaineuses).

Dernière mise à jour le : 2/05/12 - Auteurs et crédits - AgroParisTech