Vers la page d'accueil plan du site liens utiles bibliographie
Outils agricoles Techniques culturales Thèmes transversaux
Accueil > Outils agricoles > Récolte > Presse
 
Presse
 
Presse à balles parallélépipédique haute densité
(Photo : Claas)
Principe de fonctionnement d'une presse à balles parallélépipédiques
(Schéma : Krone)
Presse à balles cylindriques haute densité
(Photo : John Deere)
Principe de fonctionnement d'une presse à balles cylindriques à volume variable.
(Schéma : Fendt)
Principe de fonctionnement d'une presse à balles cylindriques à volume fixe.
(Schéma : Claas)
 
Utilisation
La récolte du fourrage se termine par le ramassage-pressage, consistant à ramasser le fourrage andainé et à le comprimer sous forme de balles compactes de formes parallélépipédique ou cylindrique, et de densités variables (basse: <100Kg/m3, moyenne: 100 à 175Kg/m3, haute: 175 à 250Kg/m3).
Eléments constitutifs

système de ramassage

Un ramasseur ou "pick-up" effectue le ramassage de l'andain grâce à des dents fixées sur des barres horizontales reliées à leurs extrémités à des disques en rotation.

système d'alimentation

Des ameneurs, constitués de vis ou de fourches, ou encore des convoyeurs acheminent le fourrage jusqu'au système de compression. Parfois c'est directement le ramasseur qui se charge d'alimenter le système de compression.

système de compression

Dans le cas des balles parallélépipédiques, un piston se déplace de manière cadencée dans un caisson de forme cubique et comprime le fourrage, ensuite sectionné à la dimension voulue par des couteaux.

Dans le cas des balles cylindriques, la mise en  rotation de la récolte, son enroulement et sa compression sont assurés dans la chambre de compression ou chambre d'enroulement de forme cylindrique. On distingue l'enroulement :
- à volume constant : le pressage s'exerce sur la récolte lorsque la chambre de compression est pleine.
- à volume variable : une pression est exercées par des courroies tout au long de la formation de la balle, aboutissant à des balles plus régulières que les précédentes.

système de liage et d'expulsion

Des noueurs, localisés au niveau du dispositif de compression, assurent le liage des bottes avec une ficelle ou un filet. L'expulsion des balles cylindriques est réalisée par l'ouverture de la partie supérieure mobile de la chambre de compression.

Les différents types de presses

ramasseuse-presse à balles parallélépipédiques de moyenne densité

Constituée d'un ramasseur, d'ameneurs, d'un piston et de noueurs, cette machine génère des balles pesant entre 15 à 35 Kg.

ramasseuse-presse à balles cylindriques

Cette machine est pourvue d'un ramasseur, éventuellement d'un convoyeur, et d'une chambre d'enroulement, et fabrique des balles de 1 à 1,80 m de diamètre, pouvant atteindre 600 Kg pour le foin ou 400 Kg pour la paille. Il existe des presses munies de 2 chambres de compression permettant de travailler en continu (lorsqu'il n'y a qu'une chambre, le conducteur doit s'arrêter ponctuellement pour permettre la libération de la balle sur le sol).

presses à balles parallélépipédiques de haute densité

Cette machine, utilisé pour le pressage de paille ou foin très sec, se compose d'un ramasseur, d'une chambre de précompression, d'une chambre de compression, d'un piston alternatif rectiligne, et de 4 à 6 noueurs à ficelles. Les presses à grosses balles sont capables de presser des balles de 2.4 m de long et 1.25 m de section.


Dernière mise à jour le : 2/05/12 - Auteurs et crédits - AgroParisTech