Vers la page d'accueil plan du site liens utiles bibliographie
Outils agricoles Techniques culturales Thèmes transversaux
Accueil > Outils agricoles > Travail du sol > Cultivateur
 
Cultivateur
 
Cultivateur avant
(Photo : )
Dents en "S" de cultivateur léger
(Photo : )
 
 
Le terme "cultivateur" regroupe toue une famille d'outils à dents qui se différencient par la forme des dents, leur espacement le poids et le dégagement sous bâti. Les cultivateurs lourds (4 à 5 dents au mètre, 60 à 75 cm de dégagement sous bâti) sont adaptés à des opérations de déchaumage et de reprise profonds, voire de décompactage en non labour. Les cultivateurs légers (4 à 7 dents au mètre, 45 à 60 cm de dégagement sous bâti) sont appropriés en préparation de lit de semences.
Fonctionnement
Les dents du cultivateur provoquent un fendillement de la terre sur leur passage. Le mottes sont alors projetées latéralement et s'entrechoquent, ce qui permet d'affiner la structure de la couche travaillée et d'incorporer éventuellement les résidus de culture. La terre fine glisse dans le sillon formé par la dent tandis que les mottes restent en surface. La souplesse de la dent, obtenue par différents types d'étançons (double spire, avec ressort plat ou à spire) accroît l'effet de fragmentation de l'outil.
Les différents types
Les cultivateurs lourds sont souvent appelés "canadiens" ou "chisels" et les cultivateurs légers sont parfois baptisés également "canadiens" ou "vibroculteur" en fonction du type de dent.

Les cultivateurs lourds

Ils sont principalement utilisés pour les déchaumages et les reprises profondes. Il peuvent avoir des dents rigides (cintrées ou droites), semi-rigides ou flexibles. On peut compléter l'émiettement ou le mélange des débris végétaux avec le sol en ajoutant d'autres équipements à l'arrière du cultivateur (bêches roulantes, herses à peignes, roto-herses, rouleaux). Les socs qui équipent les dents sont de type extirpateur ou scarificateur ('patte d'oie')

Les cultivateurs légers

Ils sont utilisés sont équipés exclusivement de dents vibrantes en forme de "S" (étançon double spire) ce qui permet à la dent de vibrer longitudinalement et latéralement. Ce montage permet à la dent de s'effacer latéralement en cas d'obstacle. La section étroite de l'étançon limite les remontées de mottes et réduit les risques de formation de lards dans les sols à consistance plastique ou semi plastique. Leur effet est généralement complété par un nivellement du sol à l'aide de rouleaux cages, de bâche roulante ou de peignes.
Les réglages

Les réglages d'un cultivateur dépendent de son utilisation : reprise profonde ou superficielle, déchaumage, etc. 

  • le réglage de la profondeur se fait par l'intermédiaire des roues de jauge. 

  • l'émiettement dépend de plusieurs paramètres. Il est maximal si  :
    - l'écartement entre les dents est faible,
    - la vitesse d'avancement est élevée,
    - les étançons vibrent longitudinalement et latéralement,
    - la consistance du sol est friable

  • l'effacement du relief de surface, souvent recherché en cas de reprise superficielle. Il est d'autant plus important que : 
    - le nombre de dents est important,
    - la largeur des socs est faible,
    - le cultivateur est équipé de matériel comme cage roulante, herse peigne ou bêches roulantes.


Dernière mise à jour le : 2/05/12 - Auteurs et crédits - AgroParisTech