Vers la page d'accueil plan du site liens utiles bibliographie
Outils agricoles Techniques culturales Thèmes transversaux
Accueil > Outils agricoles > Travail du sol > Herse classique
 
Herse classique
 
RABE herse combinée,
(Photo : Agar Center)
Schéma du mode d'action des pointes d'une herse classique,
(Schéma : ITCF)
 
 
Utilisation
Les herses sont destinées aux opérations de préparation du lit de semences. Elles permettent d'ameublir superficiellement le sol soit, de la nettoyer en ramenant à la surface les mauvaises herbes, de la niveler et, objectif pour lequel elles ont été conçues à l'origine, d'enfouir les semences. Elles sont apparues au Moyen Age, en même temps que la charrue à versoirs.
Fonctionnement
Le bâti rigide est le plus souvent remplacé par un bâti articulé formé d’une série de compartiments articulés entre eux, ce qui permet d’épouser au mieux les irrégularités de la surface du sol. On distingue les herses sans terrage forcé (qui ne pénètrent dans le sol que grâce à leur propre poids) et les herses avec terrage forcé (qui pénètrent dans le sol grâce à leurs poids ou grâce à un vérin double-effet) permettant de mieux contrôler la profondeur du travail.
Les différents types
Ce sont des outils à pointes dont les pièces travaillantes, ne présentant pas de soc, sont disposées verticalement sur un bâti rigide ou déformable. Il existe un très grand nombre de modèles de herses : dans le modèle classique, les pointes sont rigides et de section carrée montées sur un cadre, également rigide. Les progrès ont porté sur la forme des pointes et la structure du bâti. On dispose en effet maintenant de herses à pointes souples adaptées au désherbage des cultures en place (herses étrilles), à pointes longues (30 à 40 cm), dont l’extrémité est recourbée vers l’avant (diviseurs), de pointes plates et tranchantes (lames) destinées à la régénération des prairies en place (émousseurs, régénérateurs de prairies) ou de pointes flexibles droites, courbes (herses danoises) ou montées sur le bâti par l’intermédiaire d’un ressort (pointe rapportée), ce qui accroît leur effet de fragmentation.

D'une manière générale, les herses travaillent très superficiellement et à grande vitesse (8 à 15 Km/h), les pointes étant animées d’un mouvement vibratoire régulier, entretenu par le mouvement de l’appareil. Les modèles classiques comportent entre 15 et 30 dents disposées en "Z".


Dernière mise à jour le : 2/05/12 - Auteurs et crédits - AgroParisTech