Vers la page d'accueil plan du site liens utiles bibliographie
Outils agricoles Techniques culturales Thèmes transversaux
Accueil > Techniques culturales > Travail du sol > Sous-solage
 
Sous-Solage
 
 
 
 
 
 
 
Définition
Le sous-solage est une opération dont le but est de régénérer la structure des horizons de sol situés sous le fond de labour. Réalisé avec un outils à dents droites (sous-soleuse) cette opération poursuit deux buts principaux : améliorer la croissance en profondeur des racines et favoriser le drainage de l'eau en excès. Ce terme est parfois employé au sens large pour décompactage bien que cette dernière opération ne concerne que la couche de sol située au-dessus du fond de labour. Beaucoup moins fréquent que le labour, il est réalisé avec un outil à dents droite, la sous-soleuse. La profondeur du travail varie de 50 à 85 cm. 
Objectifs visés

Le sous-solage a pour but de régénérer la structure du sol qui a pu être détériorée en profondeur, en raison notamment :

  • de passages répétés (traces de pulvérisateurs)
  • d'engins agricoles lourds en conditions humides (récolte des betteraves, du maïs)
  • de l'apparition d'un horizon compact sous le fond de labour, créé par le passage en conditions humides de la roue de raie (semelle de labour).
Raisonnement de la technique

On décide de pratiquer ou non un sous-solage en fonction de :

  • l'état de la parcelle suite à la récolte du précédent cultural ;
  • la sensibilité de la culture suivante aux tassements en profondeur : s'il s'agit d'une culture à enracinement profond ou dont on récolte les organes souterrains, l'existence d'obstacle au développement racinaire peut être préjudiciable à la production.

Le sous-solage doit s'effectuer sur une terre sèche lorsqu'elle est argileuse, ou sur un matériau non plastique.

Si l'on doit travailler à 30-35 cm de profondeur, on parlera de décompactage, qui se fait généralement à l'aide d'un chisel. A 50 cm et plus, c'est techniquement du sous-solage. C'est donc la profondeur qui détermine l'outil. 


Dernière mise à jour le : 2/05/12 - Auteurs et crédits - AgroParisTech