Vers la page d'accueil plan du site liens utiles bibliographie
Outils agricoles Techniques culturales Thèmes transversaux
Accueil > Thèmes transversaux > Agriculture de précision > Outils spécifiques
 
Outils spécifiques
 
Système ARP (Automatic Resistivity Profiling) Mesure en continu et à plusieurs profondeurs de la résistivité électrique des sols


Résistivités mesurées sur la parcelle Pont Cailloux (Grignon, Yvelines, France) de 0 à 50 cm et de 0 à 2m
 
 
Il existe de nombreux outils permettant de caractériser la variabilité intra-parcellaire, qu'il s'agisse de la variabilité du sol ou du couvert végétal. Les capteurs issus des nouvelles technologies fournissent des données quantitatives qui, après interprétation permettent d'avoir des estimations des variables à mesurer. Malgré leur coût et l'aspect destructeur, les outils classiques  (échantillonnage) restent donc utilisées car ils fournissent une mesure directe. 
Outils de caractérisartion des hétérogénéités spatiales du sol
Les mesures des caractéristiques permanentes (réserve utile, profondeur) permettent de définir des zones homogènes et ainsi de définir des potentiels de rendement par zone. 
  • Sondages : plan d'échantillonnage systématique ou ciblé 
    Bien que lourdes et coûteuses, ces mesures restent indispensables pour mesurer les caractéristiques permanentes du sol (profondeur, pierrosité, texture, etc.)
  • Photos aériennes 
    Elles fournissent une information initiale notamment sur sol nu (les différences de couleur peuvent traduire des différences de nature, texture, etc.)
  • Résistivité électrique
    La cartographie de la résistivité électrique met en évidence les hétérogénéités du sol dues à des caractéristiques pérennes (matière organique, profondeur, réserve utile, teneur en argile). Elle permet de déterminer des unités cartographiques du sol  ayant des caractéristiques homogènes. Cette technologie est développée par la société Geocarta.
  • Radars
    Ils peuvent aussi fournir des informations sur la nature du sol (rugosité, humidité, matière organique, etc.) mais sont surtout utilisés pour caractériser le couvert végétal.
Outils de caractérisation des hétérogénéités spatiales du couvert végétal en cours de culture
On mesure au niveau du couvert végétal des caractéristiques dynamiques (LAI, ...) qui permettent d'évaluer l'effet de l'interaction sol*climat sur la croissance du peuplement végétal, afin de moduler les opérations en cours de culture.

Les mesures du rendement final permettent d'évaluer les hétérogénéités de l'année, et de valider la modulation. 
  • Radiométrie :
    Les caractéristiques du couvert peuvent être mesurées directement ou estimées à partir de leurs propriétés optiques à l'aide de radiomètres ou radar. Ces capteurs mesurent en général la réflectance de la cible, mais parfois la transmittance, l'émittance, la fluorescence. Le signal émis, réfléchi ou transmis est relié aux variables biophysiques qui le caractérisent. Dans le cas des cultures, les rapports de réfléctance mesurée dans le rouge et le proche infra-rouge renseignent sur le LAI, la biomasse et la teneur en azote du couvert.
    Les capteurs peuvent être véhiculés par différents supports : les engins agricoles (capteurs embarqués), sur un avion ou sur un drône (capteurs aéroportés) ou sur un satellite.
  • Cartographie du rendement :
    Le rendement est calculé par le débit de grains divisé par le produit de l'avancement de la moissonneuse-batteuse par la largeur de la barre de coupe. Les cartes de rendement sont le résultat de quatre facteurs : le sol, les pratiques culturales, le climat et les maladies. Elles permettent donc de constater la variabilité intra-parcellaire, parfois corrélée aux autres mesures mais ne suffisent pas à proposer des cartes de préconisations.
  • Détection des mauvaises herbes :

        en savoir plus ...

Dernière mise à jour le : 2/05/12 - Auteurs et crédits - AgroParisTech