CHAPITRE II : STRUCTURE ET FONCTIONS DU BOIS

II-1. Structure tridimensionnelle et plans de références de l'étude du bois

Le bois est composé de cellules distinctes qui sont connectées entre elles pour former un système continu depuis les racines jusqu’aux rameaux. Les cellules de bois sont généralement plusieurs fois plus longues que larges. Les cellules peuvent être orientées selon leur longueur de deux façons différentes dans le tronc. La majorité des cellules est disposée parallèlement à l'axe de l’arbre (les cellules sont en position verticale si l’axe est le tronc). Ces cellules forment le système axial. D’autres cellules, minoritaires, sont disposées perpendiculairement à l’axe de l’arbre (elles sont en position horizontale si l’axe est le tronc). Ces cellules forment le système radial. Les deux systèmes sont interpénétrés et communiquent entre eux. En conséquence de l’orientation différente des cellules, le système axial et le système radial sont associés à des fonctions différentes. Ainsi, du fait de l’orientation des cellules dans le sens des axes, le système axial joue le rôle majeur dans l’ascension de la sève brute et procure la majorité du soutien mécanique à l’arbre. Au contraire, comme les cellules sont orientées perpendiculairement aux axes, le système radial sert plutôt au transport latéral de composés biochimiques et assure également la majorité de la fonction de stockage du bois.

En raison de l'organisation des éléments cellulaires dans les systèmes axial et radial, trois plans de références sont nécessaires pour obtenir un maximum d'informations sur la structure du bois :

 

le plan transversal, perpendiculaire à l’axe de l’arbre. C’est la face qui est exposée lorsque l'arbre est coupé. Le plan transversal donne des informations sur la forme et la disposition des éléments de la moelle à l'écorce et autour de l’axe. Par contre, il ne fournit pas d'informations sur la structure du bois dans le sens de l’axe (c’est-à-dire dans la direction axiale).

 

le plan radial, parallèle à l’axe et passant par la moelle. En pratique, c'est la face qui est exposée lorsqu'une grume est coupée dans sa longueur de la moelle à l'écorce. Il fournit donc des informations sur la forme et la disposition des éléments du bois dans la direction axiale (sens de l’axe) et dans la direction radiale (de la moelle à l’écorce), mais pas dans la direction tangentielle.

 

le plan tangentiel, parallèle à l’axe mais ne passant pas par la moelle. Le plan tangentiel serait exposé si une grume était coupée dans sa longueur légèrement sous l’écorce. Le plan tangentiel ne fournit pas d'informations sur les caractéristiques qui varient dans la direction radiale (de la moelle à l’écorce), mais il renseigne sur les dimensions tangentielles des éléments du bois.